Trajet de Valparaiso à San Juan

Le taxi vient nous chercher à 7h45 comme prévu devant la pension. Le trajet est bien plus court qu’en bus. Il nous dépose à la gare de Valparaiso après à peine 10min.

Le bus part à 8h30, direction Mendoza en Argentine. Nous voyageons avec la compagnie Tas Choapa.P1180345P1180344

Nous passons un col à 3200 mètres avec des routes très sinueuses.P1180300P1180314P1180327 P1180333Nous passons à côté de stations de ski, mais elles ne font pas rêver. Il n’y a pas beaucoup de neige, et beaucoup de roches.P1180323P1180322

Nous traversons la frontière en bus après un long tunnel, mais nous ne nous arrêtons pas. La frontière est au pied du plus haut sommet des Amériques, l’Aconcagua, avec ses 6 962m, mais nous ne l’apercevrons pas.P1180337P1180342

Les services d’immigration ainsi que les douanes, chiliens et argentins, se trouve bien plus loin du côté argentin. Les démarches prennent beaucoup de temps : faire tamponner la sortie du Chili, l’entrée en Argentine, puis contrôle de tous les sacs du bus aux rayons X dans un petit camion aménagé spécialement. Nous achetons des sandwichs pour notre repas de midi : un Choripan pour Sylvain, à base de chair à saucisse, et un sandwich au jambon pour Sophie. Nous n’avons pas de pesos argentins mais ils acceptent les pesos chiliens.

Nous roulons à travers de beaux paysages de montagnes, nous nous sentons tout petit au milieu. P1180352P1180354P1180368

Puis le paysage change, les montagnes s’éloignent et laissent la place aux vignes.P1180376P1180383

Nous arrivons à 16h15, à Mendoza, en Argentine. Pas d’étape pour nous dans cette ville car le tourisme est principalement orienté vers la viticulture. Nous reprenons un autre bus à 17h pour San Juan, au nord de Mendoza. Nous roulons pendant encore 2h. Nous arrivons à 19h.

Nous prenons un taxi qui nous dépose devant notre hôtel, le Nuevo San Francisco. L’hôtel à l’air d’avoir été rénové, car les prix ont explosé par rapport au Routard 2013. La chambre est annoncée à 310 pesos (220 dans le guide) mais ils nous proposent directement une remise à 280 pesos. P1180385

Nous sortons diner juste à côté de l’hôtel, au restaurant El Tata Escoda où nous mangeons du churrasco (boeuf) avec des frites maison et salade. Premier repas à base de bœuf argentin réputé excellent.P1180393 Ce ne sera finalement pas extraordinaire, viande pas très tendre et nerveuse. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de pourboire obligatoire comme au Chili.

Retour à l’hôtel, rédaction du Blog et dodo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>