Isla Negra

Ce matin nous nous réveillons à 9h. Nous prenons le petit déjeuner à l’hôtel (pain, confiture, thé et café, bananes et kiwis, fromage frais au goût bizarre).

Nous sortons à 10h. Par chance, il fait presque beau ce matin, juste un peu de brume. Nous décidons de retourner au port pour faire la balade en bateau dans la baie. Le prix est habituellement de 2000 pesos par personne mais comme il n’y a que nous 2, un rabatteur nous indique que c’est 10 000 pesos le bateau (une pancarte précise même 25 000 pesos le bateau privatisé). Nous allons voir un peu plus loin si nous pouvons trouver au prix habituel, redoutant une arnaque, mais non, pas d’autres touristes, nous revenons à notre première rencontre.

Le rabatteur fait signe à un bateau, qui approche du quai et nous montons. Nous sommes effectivement  seuls, nous avons un tour privatisé.P1180138 Le rabatteur monte aussi à bord, c’est lui le capitaine. Le bateau longe le port où l’on peut voir des portes-containers en cours de chargement ou déchargement. Nous voyons au loin les collines envahies de maisons colorées.P1180151P1180177 Nous faisons une petite pause à côté d’une bouée où dort une otarie. Elle ouvre juste un œil et nous repartons. Nous passons vers une autre bouée où une autre otarie se gratte vigoureusement. Elle a l’air beaucoup plus grosse que celle que nous avons vu a Kaikoura en Nouvelle-Zélande.P1180166 Nous continuons par longer les navires de la marine et un très beau voilier.P1180191 La balade aura durée 30 min.

De retour à quai, il est 11h. Nous remontons vers notre hôtel dans le cerro alegre et nous tombons nez à nez avec le bus 612 qui nous dépose devant la maison La Sebastiana, une des autres maisons de Pablo Neruda. C’est une maison qu’il a acheté en 1959 avec un couple d’amis. La maison offre des vues saisissantes sur la ville, le port, et la mer qui le fascinait. Il y a de grandes baies vitrées arrondies. P1180208P1180210C’était aussi un grand collectionneur : nous pouvons voir de nombreuses maquettes de bateau, des bouteilles en verre de différentes formes, des verres à boire de couleur. Il disait que l’eau avait meilleur goût dans des verres colorés.

La passion du poète pour la mer s’exprime dans toute la maison : il y a de nombreux tableaux de bateaux, des cartes marines, des meubles de marine.5) ABL_La_Sebastiana_5_470_7) lasebastiana

Après cette visite, nous réservons notre prochaine visite à 16h dans la maison préférée de Pablo Neruda à Isla Negra, située a 80 km au sud de Valparaiso. Pour cela nous devons reprendre le bus 612 qui nous emmené à la gare et prendre un autre bus pour Isla Negra.

Le trajet dure près d’1h30. Nous nous faisons déposer dans une très jolie petite ville. Il y a de la brume à présent. Cette ville nous fait penser au Cap Ferret avec ses nombreux pins et son aspect sauvage. P1180214Cette maison d’Isla Negra était la préférée de Pablo et nous comprenons pourquoi en la voyant. Au sommet d’une petite colline parsemée de pins, cette maison en granit et bois, avec une tour et de grandes baies vitrées, donne sur l’océan.P1180223 Elle est beaucoup plus grande que les 2 autres. C’est ici qu’il a écrit la plupart de ses poésies. C’était à l’origine en 1938 une ruine qu’il retapa et qu’il agrandi année après année. P1180225P1180233Nous trouvons d’autres collections d’objets : des figures de proues, des coquillages, des maquettes de bateau, des masques, des pipes, des instruments de musique, des lampes ou encore des verres. Les différentes pièces sont tout de même bien chargées. 9) casa-museo-la-sebastiana-pablo-neruda-isla-negra_4764-516x344P1180237

Pablo Neruda quitta la maison le 11 septembre 1973, le jour du coup d’état de Pinochet, en ambulance, car il était très atteint par un cancer, épuisé par la chimio et insulté par les militaires. Il mourut dans sa maison à Santiago, le 23 septembre. Ce n’est que le 13 décembre 1992, soit 20 ans plus tard, qu’il put être enterré à Isla Negra comme il le souhaitait, auprès de sa 3eme femme Matilde. Dans le jardin se trouve leurs tombes face à la mer.P1180245P1180251

Nous devons vite retourner à l’arrêt du bus pour rentrer à Valparaiso, car aujourd’hui spécialement (veille d’un pont), le dernier bus par de San Antonio (plus au sud) à 17h10 et il est déjà 17h20. Il passera finalement à 17h45.P1180256

Arrivés à Valparaiso, nous reprenons le bus 612 pour rentrer au cerro Alegre. Sylvain ressort pour voir si une jeune artiste que nous avions vu le 1er jour est là, avec ses dessins originaux. Râté, elle ne doit être là que le week end. Nous dinons au restaurant Pasta e Vino, un restaurant chic italien, réputé pour ses pâtes maisons originales. P1180264Sophie prend des fetuccine au citron jambon fumé et sauce au vin blanc et citron ; Sylvain des ravioli farcis aux pignons de pin Araucanos et fibres de viande de boeuf (mechada desmenuzada) avec une sauce sucrée à la chancaca. Très bon.

De retour à l’hôtel, nous travaillons un peu sur le blog et dodo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>