Valparaiso, visite de la ville basse

Il fait gris aujourd’hui.

Nous partons dans la ville basse en direction de la Plaza Victoria, où se  trouve la cathédrale. Celle-ci est fermée.P1180028

Nous partons ensuite vers le cerro Bellavista pour visiter le musée à ciel ouvert. L’ascenseur Espíritu Santo ne fonctionne pas, il est en cours de rénovation.P1180030 Il va falloir monter à pied.P1180032 Ce musée à ciel ouvert est une galerie de peintures murales réalisées dans les années 90.P1180033 Il ne s’agit pas de graffiti mais d’œuvres plutôt abstraites, rien de très fabuleux, mais la promenade est agréable. D’autres œuvres plus récentes et plus originales recouvrent d’autres murs.

Nous reprenons le chemin de la ville basse. Nous faisons le tour de la place principale, la Plaza Sotomayor, entourée de monuments administratifs : douanes, école navale entre autres.P1180046 La place est ouverte sur le port, où se trouve le Muelle Prat, un quai d’où partent des excursions en bateau. Le brouillard enveloppe toujours la ville, nous verrons demain pour cette balade.P1180047

Il y a quelques boutiques de souvenirs sur le quai. Nous trainons un peu, à regarder des cartes postales, ce qui n’est pas du goût d’un des vendeurs qui nous demande très désagréablement de ne pas sortir les cartes de leur présentoir. Surpris, nous partons directement.

Nous continuons en direction du nord. Nous passons la place Recurren, puis longeons l’ancien Mercado Puerto, fermé suite aux dommages causés par un tremblement de terre en 2010.P1180059 C’est aussi le quartier des marisquerias, les restos de poissons et fruits de mer. Nous partons faire quelques photos de l’ascenseur Artillería, avant de faire marche arrière pour trouver un endroit où manger. P1180062Nous nous arrêtons au resto Porto Viejo. Sophie commande un filet d’Albacore avec de la purée, et Sylvain un pastel de jaiba, un gratin à la chair de crabe.P1180069

Après le repas, nous partons visiter le Cerro Artillería. P1180082L’ascenseur est aussi en rénovation donc nous grimpons à pied. En haut, un belvédère offre un panorama sur la ville et le port.P1180094 Quelques marchands de rue vendent des souvenirs. Sophie achète des guirlandes avec des petites fées faites à la main par un artiste vraiment sympa. Nous nous promenons autour du musée Naval perché sur le cerro. P1180095Ce musée aborde l’histoire de la marine de guerre chilienne de 1818 à 1880, certainement intéressant mais définitivement pas pour nous…

Nous repartons en direction de l’hôtel. Sur le chemin, l’ascenseur Cordillera est en marche.P1180100 Nous décidons de le prendre, et arrivons en haut du Cerro Cordillera, avec à la clé une jolie vu sur les maisons colorées.P1180104 Nous nous dirigeons vers un musée mais nous sommes arrêtés net par un policier qui vient vers nous et nous recommande vivement d’aller ailleurs car c’est un quartier dangereux. Nous redescendons rapidement vers la ville basse par l’escalier bornant l’ascenseur. Après réflexion, l’hôtel nous avait indiqué 2 quartiers où ne pas aller, le Cerro Cordillera en faisait parti.

Nous retournons dans les quartiers plus touristiques en empruntant l’ascenseur El Peral. P1180112Nous arpentons les ruelles Gálvez et Fischer, pleines de graffitis, avant de revenir à l’hôtel par la rue Uriola.P1180118P1180124P1180126P1180128P1180130

De retour dans notre chambre, Sophie se repose, et Sylvain ressort voir si l’artiste de la veille vend ses dessins sur le Paseo Gervasoni. Elle n’est pas là.

Nous sortons faire quelques courses pour manger ce soir car il y a une cuisine dans notre hostel. Nous achetons de la purée en flocons et du jambon blanc à la coupe dans une épicerie du quartier.P1180135

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>