Vámonos a Santiago !

Nous nous réveillons à 8h00. Notre petit déjeuner est à base de poires au chocolat, pour finir les restes. Nous terminons de boucler les bagages.

Nous faisons un petit tour au marché artisanal, pour acheter des souvenirs. Sophie fait l’achat d’un marque page. Nous voyons un joli Moai à 200 000 CHP, près de 400 USD, mais c’est bien trop cher pour notre budget.

Il faut aussi envoyer les cartes postales. Nous en achetons 6, la vendeuse nous en offre une, puis nous nous rendons à la poste. Nous achetons nos 7 timbres à 500 CHP mais la postière nous demande 4500 CHP, bizarre (7 x 5 =45 ??). Elle explique que pour que ça parte en avion, il faut 1000 CHP de plus. On ne comprend pas vraiment, elle change d’avis et abandonne. Arnaque ? Certainement…

Nous en profitons pour faire tamponner notre passeport à la poste avec un joli tampon représentant 3 Moai.

Nous décidons de retourner acheter le Moai en bois sculpté que nous avions vu la veille dans la boutique de la grotte Ana Kai Tangata.

C’est bientôt l’heure de quitter l’Ile de Paques, nous ramenons notre voiture, bien sale, chez Oceanic Rent a Car. Ils nous ramènent à notre pension Te’Ora à 11h10, pile poil 2h avant notre vol. Mais il n’y a pas de voiture devant, Daniela la gérante a cassé la sienne, un taxi doit venir nous chercher. Le taxi est très en retard. 11h40, toujours rien. Nous avons un petit stress car nous n’avons pas pu reconfirmer notre vol. Enfin il arrive.

Daniela nous fait un petit cadeau pour notre départ, un Moai en pendentif.

Nous arrivons à l’aéroport. L’enregistrement est plutôt long. Nous prions pour que nos sièges n’aient pas été réaffectés. C’est bon. En plus, nous avons un siège avec hublot, nous ne serons pas coincés dans l’allée centrale.

P1170606Nous décollons à 13h30. Nous voyons pour la dernière fois le Rano Kau à gauche par le hublot pendant 1 minute puis plus rien, que des nuages.

P1170607Dans l’avion, nous en profitons pour rédiger un peu notre carnet de route puis nous regardons des films : Parlez-moi de vous avec Karin Viard, pour Sophie et Oblivion avec Tom Cruise en anglais sous-titré espagnol pour Sylvain.

Un repas très léger nous est servi, du poulet oriental avec riz et une tarte citron, pendant film.

Nous arrivons à 19h55 soit après 4h45 de vol. Nous sommes toujours au Chili, car c’est en fait un vol intérieur que nous venons de prendre, l’ile de Pâques appartenant au Chili, il n’y a donc pas d’immigration ni douanes à passer. Cela nous fait gagner pas mal de temps.

Nous récupérons nos bagages puis nous prenons un taxi collectif vers 20h30. Il nous dépose à l’hôtel Londres, dans le sympathique barrio Paris-Londres formés de deux rues éponymes pavées qui se croisent, bordées d’imposantes demeures Art Déco. Dès que nous pénétrons dans ce quartier, c’est une toute autre ambiance : pas de traffic, pas grand monde. On croierait un décor de cinéma.

Notre chambre est au 2e étage, immense, avec un mobilier vieillot, dont 3 lits simples.

P1170613Vers 22h00, nous partons manger dans un resto de « comida rapida ». Au bout de la rue, nous sommes étonnés de retrouver une statue de Moai éclairée, comme pour nous rappeler d’où l’on vient. A l’intérieur, l’ambiance est spéciale, très années 60 avec des banquettes rétro usées, et des tables en formica. Ce sera une chuleta de porc et riz pour Sophie, un bistec a lo pobre (recouvert d’oignons et d’un œuf sur le plat) et frites pour Sylvain. Les prix sont 2 fois moins chers que sur l’Île de Pâques. Nous savions que tout était cher sur l’île, mais pas à ce point.

DSC02048Nous retrouvons notre hôtel pour la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>