Ranthambhore National Park

Nous nous réveillons tôt, à 5h45 pour être prêts à 6h30, heure du rendez-vous pour notre 1er safari. Notre jeep, son chauffeur et le guide nous attendent devant l’hôtel. Nous sommes six touristes. Le guide nous annonce que nous suivrons la piste n°1 (tirée au hasard par le personnel du parc).

Il fait vraiment très froid ce matin. Nous portons un collant sous le jean, les chaussures de rando, la doudoune, le bonnet et les gants et nous avons toujours froid. Les autres touristes n’en sont pas à leur premier safari, ils ont carrément piqué les couvertures de l’hôtel.

Le parc de Ranthambhore, au Rajasthan, est réputé pour ses tigres. Il couvre une surface de  390km² et héberge une 50aine de tigres, des leopards, des ours, des hyiènes, des cervidés, des antilopes, et de nombreux oiseaux.

Après les contrôles de routine, nous pénétrons dans le parc. Nous apercevons des cerfs et biches dès les premières minutes

Le guide nous explique le mode de vie des tigres. Ce sont des animaux plutôt solitaires et territoriaux. Le mâle occupe un territoire de 50 à 80 km², la femelle la moitié. Il y a donc statistiquement un mâle pour 2 femelles. La nuit ils chassent et marquent leur territoire en urinant ou griffant les arbres, la journée ils se reposent et ne se déplacent que pour boire.

Assez vite, le guide identifie le long de la piste des traces de tigres qui datent de cette nuit. Apparemment, les gardes ont vu passer la veille au soir plusieurs tigres. Il y aurait un mâle venant d’un côté, et une femelle et ses petits venant d’un autre. Ils se seraient rencontrés cette nuit. Ils ne sont pas loin, il y a de bonnes chances d’en apercevoir.

Nous restons donc dans les parages où il y a des empreintes, faisant des allers et retours entre un point d’eau et une plaine. Tout à coup, le cri d’une biche donnant l’alerte retentit. Tout le monde retient son souffle et patiente sans faire le moindre bruit. C’est sûr, un tigre est tout proche.

Il ne montre pourtant pas le bon de son nez. Nous tournons avec la jeep sans cesse dans la même zone, croisant d’autres jeeps faisant le même manège que nous. Toujours rien.

Après une pause au local des gardes du parc, notre trac reprend dans la même zone. Le temps s’écoule et le tigre ne montre pas. Il est l’heure de sortir du parc, c’est la déception : pas de tigre pour ce matin. Lui nous a certainement vu, pas nous. Nous retenterons notre chance cette après-midi.

Pas trop de regrets, le parc est magnifique et nous avons tout de même vu de beaux oiseaux et des biches.

Nous rentrons manger le midi à l’hôtel et nous reposer un peu.

[AFG_gallery id=’18’]

A 14h, nous avons rendez-vous pour notre deuxième et dernier safari. Notre nouveau guide nous annonce que notre jeep suivra le chemin n°1. Ce n’est pas une bonne surprise car s’il n’y a pas de tigre, nous ne profiterons pas vraiment car nous connaissons déjà les paysages. Signe du destin ou pas, nous sommes partagés entre retourner là où sont potentiellement les tigres, ou découvrir d’autres paysages et animaux plus loin.

C’est décidé, nous ne voulons pas retourner au même endroit. Nous devons négocier fermement pour pouvoir changer de circuit. Finalement, après être retourné au bureau des réservations, ils acceptent et nous placent sur le chemin n°2.

Le safari peut démarrer. Nous sommes toujours 6, avec une famille indienne sympa, qui nous offre de la goyave en chemin.

Les paysages de cette piste sont différents, plus variés. Il y a de nombreuses biches et antilopes. Nous apercevons un blue bull  (ou nigail), une grande antilope ressemblant un peu à une vache.  Nous avons aussi la chance de voire 2 crocodiles au bord d’un étang. Nous croisons plusieurs paons, l’oiseau emblème du pays, et des singes. Par contre, pas l’ombre d’un tigre. Le guide ne nous parle pas à un seul moment de leur possible présence. Ce ne sera pas encore pour ce coup-ci.

Juste avant la fin du circuit, un cri de singe prévient d’un danger. Nous fonçons vers la sortie. Plusieurs véhicules sont attroupés. Le guide d’un des véhicules a aperçu furtivement un léopard. Mais personne d’autre n’a pu le voir. C’est un animal très peureux et sauvage, difficile à observer.

A l’entrée principale, nous semblons comprendre que des tigres ont été aperçus sur la piste n°1. Nous avons peut-être fait une erreur à forcer le destin et changer de circuit ?

S’en est fini pour Ranthambhore, pas de chance dans ce parc. Nous garderons un bon souvenir de ce parc avec des paysages très variés et de nombreux animaux que nous avons vu de très près.

[AFG_gallery id=’19’]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>